../../../a0/olpc_LaptopOLPC_a_0102x0080_cc-by-sa_WM.jpg ModLibre.info ../../../a0/sagemath-icon-64_0080x0080.png
Introduction Education Meetings Presentations Publications WWW [v] ../../../a0/france.png
Meetings: CARI RALL 2005 Strasbourg 2005 RMLL 2006 Others meetings

RALL 2005

Rencontres Africaines des Logiciels Libres

Libreville (Gabon) 13-21 octobre 2005


Les premières Rencontres Africaines des Logiciels Libres (RALL 2004) (http://rall.abull.bf/) s'étaient tenues à Ouagadougou (Burkina Faso) du 28 septembre au 7 octobre 2004 sur le thème « Mise en oeuvre du plan d'action du SMSI de Genève en Afrique : contribution des logiciels libres ».

Les secondes Rencontres Africaines des Utilisateurs des Logiciels Libres (RALL 2005) se sont tenues à Libreville (Gabon) du 13 au 21 octobre 2005 sur le thème « Les logiciels libres dans les stratégies nationales ».

L'essentiel des informations sur ces deux Rencontres figure sur le site des RALL 2005 (http://rall.logiciels-libres.org/). Les paragraphes qui suivent donnent quelques informations complémentaires :

RALL 2005 Programme  [v]  [v]  [^] [^]

13-17 octobre 2005 : Ateliers

18 octobre 2005 : Tutoriaux

19-21 octobre 2005 : Conférences

21 octobre 2005 : Nuit du Libre

Forum des Hommes et Femmes d'Affaires
du Libre en Afrique
 [v]  [v]  [^] [^]

Le Club des Hommes et Femmes d'Affaires du Libre en Afrique CHALA (http://www.chala.biz/) a été créé en 2005 pour réunir les entreprises et les professions libérales directement concernées par le développement du Libre en Afrique. Le CHALA a organisé un Forum des Hommes et Femmes d'Affaires du Libre en Afrique qui s'est tenu en parallèle avec les RALL 2005.

19 octobre 2005 : Village numérique (stands de présentation)

20 octobre 2005 : Forum CHALA 2005

21 octobre 2005 : Village numérique (stands de présentation)

Participation de l'Aful et de ModLibre  [v]  [v]  [^] [^]

Parmi les participants des RALL 2005, on pouvait noter plusieurs membres de l'Aful (http://www.aful.org/) (Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres), en particulier son Vice-Président Bernard Lang et Jean Thiéry.

Bernard Lang avait été invité pour le thème Responsabilité des agences publiques et privées dans le développement et la promotion des logiciels libres. Il est intervenu dans la conférence d'introduction et dans la table ronde correspondante.

L'Aful partageait aussi un stand commun avec ModLibre. Ce stand présentait

Le stand a été très sollicité, même pendant les conférences. Le public était particulièrement motivé.

Les CD ont eu beaucoup de succès et ont dû être distribués, dans la mesure du possible, à raison d'un CD pour chaque ville principale.

Remarques générales sur l'Internet en Afrique  [v]  [v]  [^] [^]

Sur Internet, on trouve quelques rapports comme par exemple : ICT in Africa: A Status Report (http://www.weforum.org/pdf/Global_Competitiveness_Reports/Reports/GITR_2002_2003/ICT_Africa.pdf). Ce rapport est un peu ancien (juillet 2002) mais il présente les caractéristiques essentielles du réseau africain :

Certains pays mettent en place des liaisons par fibres optiques le long des grands axes nationaux ou internationaux. Mais les communications sont assurées essentiellement par des satellites (http://www.satsig.net/ivsat-africa.htm) ou par des câbles sous-marins.

Pour le câble sous-marin qui dessert une grande partie de l'Afrique on peut consulter un article récent d'africacomputing (http://www.africacomputing.org/breve144.html) : « Rappelons que le câble sous-marin SAT-3/WASC/SAFE d'une longueur de 28 000 km a été inauguré en Mai 2002 et relie l'Afrique à l'Europe et l'Asie. Partant du Portugal vers l'Afrique du Sud, puis vers l'Inde et la Malaisie, des branches desservent le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, le Gabon et l'Angola. La mise en service de ces branches a permis un accroissement conséquent des bandes passantes Internet disponibles dans ces pays, la connexion Internet ne s'effectuant auparavant que par des connexions satellites ne délivrant chacune que des débits de l'ordre de plusieurs Mbit/s. C'est ainsi que ces pays ont pu ajouter, courant 2003, à leur bande passante totale constituée de plusieurs connexions VSAT de 2 Mbit/s, une connexion par fibre optique délivrant 50 Mbit/s. Le Sénégal a depuis augmenté sa bande passante à plus de 400 Mbit/s. Avec l'augmentation de la bande passante, des offres ADSL ont pu apparaître dans les capitales de certains pays côtiers bénéficiant du câble sous-marin (Abidjan, Dakar, Cotonou). En outre, des chantiers de pose de fibres optiques entre la Côte d'Ivoire, le Togo, le Mali, le Ghana, le Bénin et le Niger ont démarré... Ce câble va être modernisé en vue d'augmenter sa bande passante. »

L'Afrique orientale devrait être raccordée en 2007 par le câble sous-marin EASSy (http://www.uneca.org/eca_programmes/it_for_development/events/accra/AccessAndinfrastructure/EASSy.ppt) (Eastern Africa Submarine Cable System).

Lors des RALL 2005, un réseau local Wifi avait été installé pour les tutoriaux et le village numérique. Il était connecté au réseau rapide du Gabon ce qui permettait de surfer confortablement et de télécharger des fichiers de quelques Méga-octets. Par contre, il aurait fallu 20 heures pour télécharger l'image Iso d'un CD autodémarrable !

2012-07-29 © 2005-2012 ModLibre.info (cc-by-sa license) W3C XHTML 1.0 CSS [^] [^]